27/04/2018

Pourquoi les bébés africains pleurent moins ?

Un constat qui arrive souvent, « les bébés africains ne pleurent pas » ou du moins pleurent moins que les autres bébés. Est-ce vrai ? Est-ce justifié ? peut-on en déterminer les vraies raisons du calme des bébés africains. Les sociologues diraient que c’est dû à la présence des mères, d’autres à la façon dont ils sont emmitouflés et coucounés et d’autres attribuent cela à l’allaitement par le sein.

enfant-maman.jpg

L’allaitement à volonté

A voir les mamans africaines, c’est à croire qu’elles ne font que donner le sein au bébé. On dirait que leur vocation principale est de nourrir le bébé au sein à tout instant. Les codes et recommandations de tétés à telle heure est incompréhensible pour elles. Même si elles devaient se lever toutes les heures ou les deux heures, elles le font. Elles sont certes fatiguées, mais n’échangeraient pour rien ce moment de partage et de fusion de leurs âmes.
En effet, cette période est sacrée et nécessite un dévouement total, une abnégation de sa personne et de son corps pour assurer le bienêtre du bébé. On n’entend jamais des appréhensions sur le relâchement de leurs seins. Elles ne s’en inquiètent pas ou très peu. Ce n’est pas comme certaines mamans occidentales qui refusent de donner le sein de peur de les voir affaissés. Mais à voir la quiétude des bébés nourris au sein on a envie de le crier haut et fort, profitez de ces moments de partage et ne craignez pas sur la forme des seins, il y’a toujours possibilité de faire une chirurgie esthétique comme le lipofilling ou le lifting seins.

La façon dont les bébés sont portés par leur mères

Un sentiment de sécurité qui plane. En effet, en regardant la façon avec laquelle les mamans africaines portent leurs bébés on comprend tout de suite qu’ils soient si apaisés que ça. Les mamans enveloppent leurs nouveaux nés si bien qu’ils se sentent en symbiose avec eux. Une sorte de cocon qui recrée une réplique du ventre et tient le bébé tout proche pour qu’il puisse sentir les battements du cœur de sa maman.

Ces bébés n'ont donc pas de raisons de pleurer, ils sont bien au chaud dans les bras de leurs mamans, bien nourris au sein et donc apaisés. 

11:47 Publié dans Blog, santé | Lien permanent | Commentaires (0)

24/04/2018

La stéatose hépatique et l’obésité chez l’enfant

Il est connu que l’obésité est néfaste sur tous les points de vue, car, selon une étude, cette maladie causerait une stéatose hépatique chez l’enfant qui est l’accumulation de sucre au niveau du foie, il a aussi été estimé qu’environ 41 millions d’enfants de moins de 5 ans souffraient d’obésité en 2016, ce chiffre est plutôt alarmant du fait que ce fléau qu’est l’obésité est responsable de plusieurs problèmes de santé.

steatose hepatique.jpg

La stéatose hépatique, dite NASH

L’obésité infantile est responsable de plusieurs pathologies dont la stéatose hépatique non alcoolique dite NASH qui atteint généralement les enfants en surpoids de plus de 3 ans, cette maladie est dangereuse, car elle peut même mener à un cancer du foie.

La NASH peut aussi avoir des effets néfastes sur le pancréas.

L’obésité infantile serait dangereuse pour la qualité du foie

Nombreux sont les chercheurs de cette étude qui ont mesuré les niveaux sanguins de l’alanine aminotransférase, présente au niveau du foie et dont les niveaux élevés présentaient des lésions hépatiques comme la NASH, ils ont donc constaté que les enfants qui avaient un tour de taille élevé courraient plus de risques d’avoir un taux élevé d’alanine aminotransférase ce qui fait que l’obésité infantile a des effets néfastes sur le foie.

Il devient de ce fait important de prévenir la prise de poids et de lutter contre la stéatose hépatique en pratiquant des activités physiques régulières et en consommant moins d’aliments transformés.

La chirurgie bariatrique comme la sleeve gastrique en tunisie pourrait également être une solution.

Quels sont ces aliments transformés ?

Ce sont les sucreries, les plats préparés, les viandes transformées, tout ce qui est surgelé, les poissons reconstitués, les saucisses, les hamburgers, les yaourts aux fruits…c’est-à-dire tous ces produits transformés préparés avec l’ajout d’un conservateur qui n’est pas le sel.

12:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

27/02/2018

Obésité : Ce phénomène qui nous empoisonne la vie

L’obésité se définit par une accumulation excessive de graisse corporelle qui peut être nocive pour la santé, celle-ci est la conséquence d’une consommation très riche en calories et d’un manque d’activités physiques, elle peut également être de nature génétique dans certains cas.

Mais heureusement qu’il existe de nos jours plusieurs solutions hormis les régimes alimentaire et le sport pour lutter contre ce phénomène très répandu comme le recours aux interventions bariatriques telles que l’anneau gastrique, la sleeve gastrectomie ou l’opération du court-circuit gastrique.

obésitéé.jpg

Diagnostiquer l’obésité

Il ne suffit pas de dire d’une personne qu’elle souffre d’obésité rien qu’en la regardant, car, il existe différentes mesures pour prédire l’obésité :

-Le calcul de l’indice de masse corporelle : il se fait en divisant le poids en kg par la taille au m2, s’il est égal ou excède 30 c’est l’obésité, mais s’il dépasse 40, là, il s'agit bien d'une obésité morbide.

-Le tour de taille : Il est utilisé en complément au calcul de l’IMC afin de détecter un excès de graisse au niveau de l’abdomen.

-Le rapport tour de taille/tout de hanches : C’est une mesure efficace pour déterminer la répartition du gras dans le corps, si le résultat est supérieur à 1 chez les hommes et à 0.85 chez les femmes, on peut considérer que le rapport est élevé.

Les différentes causes de l’obésité

Les causes de l’obésité sont multiples et diverses et ne dépendent pas seulement de la personne, mais aussi de la société qui est aussi responsable de ce phénomène tant répandu :

-L’accessibilité à l’alimentation grasse et calorique, riche en sel et en sucre.

-Un mode de vie très stressant.

-Un milieu qui est peu propice aux activités physiques.

Tout cela fait que les personnes qui souffrent déjà d’obésité de nature génétique sont plus susceptibles d’être victimes de cet environnement obésogène.

Les conséquences

Les conséquences de l’obésité sur la santé sont multiples et se développent généralement après dix ans de surplus de poids :

-Le diabète de type 2.

-L’hypertension artérielle.

-L’apnée du sommeil.

-Les problèmes cardiaques comme les AVC ou les troubles coronariens.

-Certains types de cancers comme celui de l'utérus, du sein ou de la prostate.

-La baisse de fertilité.

La prévention

Il devient alors important de bien s’alimenter afin de prévenir le risque d’obésité et cela en adoptant une alimentation saine et équilibrée à des heures bien précises, de boire beaucoup d’eau, de varier les aliments (viandes, légumes, poissons..) et de pratiquer du sport qui est un élément essentiel pour maintenir un poids santé et pour mieux gérer son stress.

Incitez également votre enfant à faire de même.

11:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)