02/06/2017

De la laideur à la beauté, il n’y a qu’un coup de bistouri !

Dans une société où l’apparence est érigée sur la plus haute marche, mieux vaut ressembler à un Adonis ou à une Vénus pour réussir à s’y imposer avec autorité.

Mais tout le monde n’a pas la chance d’être gâté par la nature en ayant un joli minois et une aura attractive pour séduire les gens.

Cela signifie-t-il que le glas sonnera creux pour les personnes aux physiques disgracieux et que leur vie sera similaire au Mythe de Sisyphe ?

Absolument pas ! Depuis Jules Vernes et l’accomplissement de ses rêves les plus invraisemblables, la science est à son apogée et les complexités peuvent désormais être résolues.

Il n’est donc fortuit que plusieurs personnes fondent leurs espoirs sur la chirurgie esthétique pour changer d’apparence et gommer leurs imperfections souvent lourdes à assumer : Nez crochu, oreilles décollées, bec de lièvre, acné …

Mieux encore, le degré de sophistication de ce domaine permet aux personnes souhaitant garder le secret de faire une chirurgie esthétique en toute discrétion, au risque de devenir méconnaissable et de s’attirer des problèmes ultérieurement.

chirurgie-esthetique.jpg

Chirurgie esthétique : Mesdames et messieurs, le bistouri se consomme avec modération 

Certes, la chirurgie esthétique a rendu tant bien de services à des personnes mal dans leur peau à cause de leur physique ingrat.

Mais dans bien souvent de cas, la transformation physique piétine des pieds le timbre authentique de chaque personne, ce qui laisse entrevoir les portes de la tromperie grandes ouvertes.

En Corée du Sud (pays de la chirurgie esthétique par excellence), les juges sont submergés par des affaires liées aux faux-semblants occasionnés par la chirurgie plastique.

Nombreuses sont les femmes ayant eu recours au bistouri qui ne divulguent pas leur secret à leurs époux, sauf que la vérité finit par éclater au grand jour lorsqu’elles ont des enfants (l’enfant ne ressemble aucunement aux parents).

En dehors des éventuelles complications, la chirurgie esthétique est désormais synonyme d’univers factice et trompeur capable de transformer une grenouille en colombe.

Cette course interminable à la beauté sera toujours d’actualité tant que les lumières resteront braquées sur des icônes censées incarner à la perfection la beauté, à l’instar d’Angelina Jolie ou encore Marylin Monroe.

Les avancées technologiques sont telles qu’elles ont permis à la chirurgie esthétique de prendre des proportions inquiétantes qui vont finir par confirmer la célèbre phrase de Rabelais au 16ème siècle : Science sans conscience n’est que ruine de l’âme.

Il serait bien dommage que la quête de la beauté devienne une supercherie où l’apparence fallacieuse serait reine.

15:14 Publié dans santé | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.